Zineb El Rhazoui

Préambule : Rien ne justifie les attaques injurieuses et les menaces de mort à l’encontre de la journaliste Zineb El Rhazoui. Ce petit article ne reflète que mon opinion sur les propos souvent foireux de cette personne.

drapeau français, un petit cœur…c’est trop beau

Tout commence avec ce tweet du professeur de philosophie Raphaël Enthoven. Désigner Zineb El Rhazoui comme symbole de le France n’est pas anecdotique. Cela veut dire qu’elle reflète les valeurs de notre république Liberté égalité fraternité. Pourtant à observer son parcours, ses écrits, ses interventions, je pense qu’elle ne symbolise pas du tout notre pays.

Liberté.

Quand on pense à cette journaliste, on pense bien sûr à son passage dans le journal Charlie hebdo. Au fil des années , elle est devenue une des représentantes de la liberté d’expression avec ses actions mais aussi ses écrits. Lisons ce qu’en pense Riss, directeur de la publication,quand elle a annoncé son départ du journal.

Je crois qu’elle exagère un peu, ça fait quand même un an qu’elle n’a pas mis les pieds au journal (…) je ne sais pas de quel journal elle parle, beaucoup de choses ont changé depuis un an mais Charlie est toujours le même, elle parle d’un journal qui est dans ses souvenirs, mais le journal est toujours vivant

Si je remonte dans les archives, mon premier souvenir de la journaliste est un article du 25 septembre 2013 “Sexe and the Syrie ” un article de fond sur le djihad du sexe en Syrie avec moultes caricatures, l’article s’est révélé totalement bidon. Pire, il s’agissait d’une fake news issue de la propagande du régime syrien. Nous sommes seulement en 2013 et cela n’inspire pas une grande confiance envers cette journaliste. mais bon l’erreur est humaine.

les dessins illustrant l’article de Zineb reniflent bon l’islamopathie

je ne suis pas journaliste. Mais si je devais choisir un éditeur, je ferais attention. J’ai été très étonné de voir que Zineb El Rhazoui est publié chez RING. Un éditeur d’extrême droite..Flippant non pour une potentielle Marianne ?
Ring publie le dessinateur Marsault..présenté souvent comme homophobe, on peut le classer à l’extrême droite pure et dure. Lisez ce commentaire de marsault qui semble fan d’hitler :

«Vous préférez un chancelier qui promeut le sport, le gigantisme architectural en pierre de taille, les aigles en marbre de 20 mètres de haut et la musique de Wagner, ou un président qui invite des travelos en shorty/bas résille dandiner du cul sur de la techno devant les marches de l’Élysée ?»

Papacito catégorie Fachosphère est aussi édité par l’éditeur RING. Il se définit politiquement comme étant royaliste. Bref, ce n’est pas une personne orientée vers la gauche. On sent que les édités de RING forment une belle équipé soudée.

Zineb et Papacito – copains forever

Voilà, déjà des premiers éléments qui me font douter d’une stature de Marianne. Liberté d’expression, je dis un grand oui mais dans le contexte des éditions RING je trouve cela très ambigu.

Egalité et fraternité

Quand on regarde les différentes interventions de Zineb El Rhazoui, on devine que le respect de la laïcité et son attitude ne font pas bon ménage. Comme toujours avec l’Islam, cela devient vite un créneau pour vendre un livre . Nous connaissons Laurent Bouvet, fatiha boudjahlat…Le point commun entre ces personnes est une utilisation à charge des musulmans pour pouvoir exister médiatiquement et/ou politiquement.
Ces derniers temps, nous pouvons croiser souvent Zineb El Rhazoui sur les plateaux de télévision. Cela vole rarement haut. Pour deux raisons, elle maîtrise très mal son sujet et coupe souvent la parole puis il y a rarement un interlocuteur en face d’elle, sauf à deux reprises.

Clément Viktorovitch

Ci dessous l’image, un débat entre Clément Viktorovitch et Zineb El Rhazoui. On écoute et on essaie de décrypter.

Vous avez entendu ? terrible non ? ” le voile fait partie du package idéologique qui mène au terrorisme”
Dés qu’on entend cette séquence, on pense aussitôt à Latifa Ibn Ziaten, maman d’un soldat tué par Mohamed Merah, qui oeuvre depuis des années pour apprendre aux jeunes générations le respect de notre démocratie et de ses lois. En un claquement de doigt, Zineb El Rhazoui casse l’image de cette femme et de milliers d’autres qui vivent dans ce pays en totale harmonie. leur seul défaut aux yeux de la journaliste : Le voile. Vous remarquerez que le discours manque de nuance et ne brille pas par l’idée d’égalité malgré nos croyances ou non, ou nos apparences. Mieux, elle patauge dans la choucroute car ensuite elle parle des droits de ses femmes voilées en parlant de la polygamie.
Désolé de le dire, mais ce type de discussion où l’on mélange tous les sujets du voile à la polygamie en passant par l’excision, je ne l’ai eu qu’avec certaines personnes. Toutes appartenaient à la fachosphère ou sympathisant du printemps républicain.

Mohamed Bajrafil

L’émission a lieu sur Cnews avec Pascal Praud. le thème “existe t-il un islam modéré”

à partir de 11 minutes, une leçon sur l’islam…

Je vais me concentrer sur la séquence à propos de l’absence du mot amour dans le coran. Observez quand la journaliste est confrontée à un vrai spécialiste de l’Islam. Vous remarquerez qu’elle finit par bredouiller qu’il y a des choses sympathiques dans le coran.
Et là, une fois de plus je suis désolé mais ce type d’arguments (absence du mot amour dans le coran), je le trouve dans des sites d’extrême droite. Une fois de plus, on devine cette fâcheuse tendance à apporter de l’eau au moulin de la fachosphère

beurk …on retrouve l’argument de Zineb sur ce site.

Observer les quelques années de parcours de Zineb El Rahzoui offre le portrait d’une journaliste peu fiable qui utilise les amalgames de l’extrême droite et du printemps républicain pour occuper le créneau de l’islamopathie.
En regardant son compte twitter, à chaque fois qu’elle aborde un sujet, on découvre que c’est souvent exagéré voir totalement faux.
Lorsqu’on aborde les principes de la laïcité, elle semble faire une fixette quand cela concerne l’islam et en particulier le voile. Quand on ose lui parler de la liberté de conscience des femmes portant le voile, le premier exemple qui lui vient est l’Iran. Si on porte le voile, on fait offense à ses femmes à l’étranger qui luttent pour leurs libertés. Mais alors ? comment expliquer cette photo ?

Elle accepte de porter le voile à l’étranger. Où est l’activiste des plateaux de télévision ? Contradiction ? ce n’est pas la première ni la dernière. A mon humble avis, cela pose un sacré problème. Car après les terribles événements contre Charlie Hebdo, chaque parole de Zineb El Rhazoui semble sacralisée. Pire, le gouvernement utilise cet aura. Il suffit de voir ce tweet d’une rencontre avec le ministre de l’intérieur.

un thé laïque et républicain..je pense qu’on ne peut pas faire pire comme message sur la loi de 1905.

Encore mieux, alors que des spécialistes du terrorisme conseillent à tous les esprits éclairés de ne pas partager les vidéos violentes de Daesh car cela fait le jeu des fous de Dieu. Que Marine Le Pen est renvoyée en correctionnelle pour avoir justement partagé ces exactions…je découvre que Zineb El Rhazoui fait la même chose avec une scène ignoble de lapidation.

Après ce regard rapide sur quelques interventions de Zineb El Rhazoui, je regarde à nouveau le tweet de Raphaël Enthoven.

Le drapeau français, le petit cœur, Marianne…Cela me pose vraiment problème que l’on puisse penser que Zineb El Rhazoui pourrait représenter la France car si je fais un maigre récapitulatif :

– Fake news
-Amalgame des musulmans à des terroristes (package idéologique du voile)
– Editeur RING proche de l’extrême droite
– Utilisation des argumentaires d’extrême droite sur le Coran
– Partage d’images de violence (même méthode que Marine Le Pen)

La liste commence à être un peu longue et brosse un portrait peu flatteur. La conclusion est simple. Dans le respect du débat démocratique, il est essentiel de combattre ses idées qui virent dangereusement vers la couleur brune. J’espère que ce petit article vous aidera a trouver des arguments pour lutter contre ses excès.

Skhirat Zerhoun

Chaque année, la période du Ramadan est l’occasion pour des millions de personnes de faire du bien autour de soi, d’aider son prochain…Pour 2019, je vous propose cette petite action qui me tient à cœur. La restauration de la mosquée de Skhirat Zerhoun.

Une amie dont la famille est originaire de ce petit village du Maroc, a décidé de sauver la mosquée et ses dépendances. Pour résumer, elle veut sauver le village de Skhirat Zerhoun.

Je l’ai encouragé et aidé pour faire un petit blog où elle racontera l’état de la restauration du bâtiment. Le projet est sérieux et une association a été crée pour cette occasion.

Ci dessous les objectifs de cette association.

Afin de redonner vie au village et ré-ouvrir les portes de la mosquée, des hommes et des femmes habitants ou originaires du village de Skhirat se rassemblent et tentent de trouver des solutions. Ils ont constitué en janvier 2019 une association qui s’appelle ARRAHMA (la clémence en français) et qui a pour projet de reconstruire la mosquée.

Pour résumer leur projet :

– utiliser les terrains des maisons en ruines entourant la mosquée pour agrandir celle-ci. Les propriétaires de ces terrains en font généreusement don pour la bonne cause.

– réaliser, en plus de la salle principale, une salle de prière pour les femmes et une salle de cours pour les enfants

– rénover les boutiques pour s’autofinancer, dès qu’elle sera fonctionnelle, grâce aux loyers qu’elle percevra

Une demande d’extension de la mosquée est en cours d’accord et une étude géotechnique du sol de fondation a été réalisée.

Pour les arabophones vous pouvez retrouver tous les documents et informations concernant l’association sur la page facebook suivante مسجد السخيرات زرهون

Pour les francophones une page facebook en lien avec le blog a également été ouverte : Mosquée de Skhirat Zerhoun.

on récapitule les liens :

le blog pour sauver la mosquée . Vous trouverez des explications plus précises et un formulaire de contact où vous pourrez poser vos questions.

La cagnotte Leetchi pour participer à ce projet.

Si vous ne pouvez pas participer financièrement, n’hésitez pas à partager cette information autour de vous. Merci d’avance

Trois ans

Trois ans. Presque 2500 kilomètres sous les pieds. C’est la première fois de ma vie que je poursuis une activité sportive aussi longtemps. Le Running

Nouvelles godasses, nouveaux entrainements

Niveau matos, j’ai aussi évolué. J’ai donc une montre avec GPS et fréquence cardiaque. Niveau application, j’utilise principalement Runkeeper et j’ai découvert récemment fréquence running. Des entrainements adaptés en fonction des objectifs.
Pour les chaussures, j’ai changé mes habitudes. J’ai testé la marque Kalenji. Moins onéreuse et de très bonne qualité. Claquer plus de 100 euros dans une paire de pompes peut vite devenir un gouffre.

L’année dernière, je n’avais pas pu faire mon marathon personnel à cause d’une terrible épreuve. Cette année, je vais essayer de franchir l’étape des 42 km. Pour passer un cap…et toujours essayer d’aller plus loin.

I’m back

je n’ai rien pondu depuis février 2019 ! Je gère ce petit carnet depuis 2003, j’avais sans doute besoin d’une petite pause bloguesque pour éviter la lassitude. Ces dernières années ont été agitées par des polémiques issues des réseaux sociaux. Pour m’aider à y voir plus clair, j’ai ressenti le besoin de balancer des articles pour me souvenir de tels ou tels déboires sur twitter. je n’en ressens plus le besoin. ces histoires sont maintenant du passé et il est temps de revenir à mes principes de base. Des chroniques de ma vie ordinaire, mes reniflages du web, mes coups de cœur…etc..

c’est reparti pour un tour…welcome back à tous.

Qui sont les harceleurs ?

Je m’étais promis de ne plus écrire sur le printemps républicain. Mais les derniers événements me forcent à mettre les choses au clair.

Comment résumer ce gros bordel d’harcèlement ?
Après les drames de l’année 2015, bêtement j’aspirais à une union nationale. J’ai été gâté. C’est tout le contraire qui s’est passé avec justement l’apparition du Printemps républicain.
En mars 2016. je découvre le manifeste   de ce mouvement. Je ne sens pas ce truc. Ils veulent utiliser la laïcité pour exclure. Donc à la fois sur ce blog et sur twitter, je réagis et je tente de débattre avec les membres du printemps républicain. les ennuis commencent. trois articles se succèdent.

Deux tweets de 2016 retiennent mon attention et me démontrent que l’obsession du PR (printemps républicain) sera l’islam.

Alors l’argument sur ces deux tweets est qu’ils sont un debrief de ce qu’il s’est dit lors de la conférence du PR et non pas ce que pense le mouvement

Pourtant, si on fait attention au nom de Nadia Redmana , Fondatrice en 2014 de la brigade des mères. On devine déjà en 2016 toute l’ambiguïté de ce mouvement . Je vous laisse apprécier cette photo.

Qui est Sébastien Jallamion. c’est un policier suspendu et condamné en 2017 pour «provocation à la haine raciale et religieuse» . depuis il est soutenu par riposte laïque qui fleure bon l’extrême droite. Vous remarquerez ici l’apparition du mot laïque. Cela a toute son importance pour la suite.

J’ai bien entendu essayé de débattre avec Laurent Bouvet un des fondateurs du PR.

Est ce le smiley ou la tentative d’humour sur droit auteur du mot républicain ? Laurent bouvet aurait pu me répondre, m’envoyer balader. J’ai eu cette réponse :

Donc depuis le 20 mars 2016, je n’ai eu aucun contact, aucun dialogue avec Laurent Bouvet sur Twitter. C’est important de le signaler pour la suite des événements.

Autre polémique, autre dialogue du sourd. la polémique sur Wiam Berhouma, Une jeune professeure qui a été une des premières à subir les foudres du PR. Je pose une simple question au futur patron Amine El Khatmi

Je ne me trouve pas impoli. Je pose une simple question. Résultat :

Pire, je commence à voir les premières techniques du printemps républicain. Quand on pose une question, on bloque la personne et on se positionne en victime avec l’aide d’un autre compte. Ici Gilles Clavreul :

Maintenant qu’on a lâché une larme sur la violence des réseaux contre le printemps républicain. Regardons les conséquences dans la vraie vie d’une campagne d’harcèlement contre cette professeure de Noisy le sec. Super non ?

2016. j’ai une discussion avec un certain Benj. Ce dernier se révélera être un membre du printemps républicain. La discussion tourne autour de la laïcité. J’ai du mal à comprendre ses propos. J’essaie d’avoir des détails. Bilan :

ça tourne court. Une des seules discussions que j’ai pu avoir avec lui. le reste étant qu’agressivité et moqueries.

Les mois de suivent et se ressemblent. les polémiques succèdent aux polémiques. En 2017 début 2018, je décide de prendre l’identité d’Etienne Choubard un avatar crée en 1996. Les agressions verbales étant de plus en plus nombreuses, cela polluait mon compte twitter @bobig qui présentait mes travaux artistiques.
Parfois le PR partage des infos issues d’un site hyper conservateur. Je fais la remarque à Christine Le Doaré.

Mon ton est il agressif ? Je ne trouve pas. Je demande juste une source d’information. bref…

Au fur et à mesure des mois, je découvre que les agressions sont de plus en plus ciblées et violentes. Suite aux succès des campagnes contre Medhi Meklat ou Mennel, le PR se sent pousser des ailes et s’organise de mieux en mieux. Ils ont plusieurs techniques, je les liste dans un article en expliquant le danger. A force de taper sur l’islam à longueur de journées, les gens peuvent devenir dingue et commettre l’irréparable. cela ne plait visiblement pas.

Le suite de la discussion part en live (mise à jour : foutage de gueule sur de l’orthographe). Je décide donc de bloquer la personne. aucun intérêt de débattre (au passage vous pouvez remarquer mon vouvoiement…) Réaction de l’intéressè suite au blocage.

Je pense que c’est à cette période que je décide de bloquer tous les membres et sympathisants du printemps républicain. A mes yeux , ils sont du même niveau que la fachosphère. Malgré les blocages, je continue à essayer de déconstruire leurs discours. parfois, je pose d’autres questions en espérant un semblant de débat. Exemple ici avec un de mes tweets.

je donne juste mon opinion. pas d’agressivité verbale. Je découvre ensuite que je fais partie des harceleurs du printemps républicain.

Des centaine et des centaines de posts, vous remarquerez l’excès.
je n’aurais bien entendu jamais la réponse à ma question.

Laurent Bouvet approuve. C’est la marque de fabrique de ce mouvement. des comptes vont au charbon et le grand chef like ou partage.

Je fais donc partie d’une meute. J’ai bloqué la grande majorité des comptes du printemps républicain pour être tranquille. Ils ne peuvent pas me lire, à part avoir des multi-comptes. Plus tard, régulièrement je vais retrouver des captures écran de mes articles ou tweets tronqués me présentant comme un harceleur. Les choses vont s’accélérer début 2018. Partant du principe que leurs chasses aux tweets n’ont pas fonctionné sur mon compte, les gens du printemps républicain vont sombrer dans la parano en me confondant avec un autre compte. là, cela va vraiment puer du cul.

Avant d’attaquer cette histoire je vous place un tweet où l’on m’accuse d’antisémitisme. pourquoi ? comment ? aucune idée.

Première menace de doxxing

En fin d’année 2017 , campagne d‘harcèlement contre Yassine Belattar. Il en prend plein la tronche. J’interviens suite à un post de ce compte.

La suite de la discussion ne vole pas haut. Je suis un anti-charlie, je casse les couilles…etc…puis j’ai ma première menace de doxxing.

Le doxxing, ou doxing est une pratique consistant à rechercher et à révéler sur l’Internet des informations sur l’identité et la vie privée d’un individu dans le dessein de lui nuire [source wikipedia]

Ma vraie identité n’est pas secrète mais il faut sacrément farfouiller pour la trouver . En fait, il faut aller sur cette adresse et mater un pdf à télécharger. C’est à ce moment que je réalise que le printemps républicain ne sont pas de simples trolls mais une organisation bien huilée. je bloque la personne.

Les ennuis commencent quand cette personne se met en tête que je la harcèle en utilisant une autre identité. Ce qui est entièrement faux.


Pour la première fois, les trolls du printemps républicain pensent avoir trouver une faille et la fête du slip commence.

Donc une femme m’accuse d’harcèlement sans preuve. Tous les comptes du printemps républicain partagent cette fake news gravissime. Durant la journée, un internaute me dit de regarder les likes de ces tweets puants et là je vois ça…

On récapitule. un compte twitter qui a pratiqué le doxxing puis m’a accusé à tort est liké par le fondateur du printemps républicain Laurent Bouvet.

De mon côté, ma fille est en flippe totale. Elle regarde parfois mes échanges et voit ces accusations. Cela va trop loin mais j’ignore les démarches à faire. Sans l’aide et la persévérance d’une twittos (elle se reconnaitra) je n’aurai jamais eu de suite positive. j’ai donc eu des excuses de la jeune femme en message direct sur twitter. Et la confirmation que le printemps républicain est hyper organisé pour harceler en ligne avec l’aval de ces fondateurs. Quelques exemples de tweets que l’on m’a signalé :

Observez la présence du compte Benj. Je vais en parler plus loin dans l’article.

On retrouve souvent un compte twitter nommé Benj. Il change souvent de nom de compte, se met en mode protégé pour effacer certaines dérives puis recommence à mettre la pression en désignant de futurs harcelés. j’en ai eu la confirmation en messagerie directe. Pour rappel, je n’ai eu qu’une seule discussion avec cette personne. Je l’ai bloqué comme tous les autres. Je vais aborder avec vous une autre technique du printemps républicain. Attaquer la forme et non le fond.

Une énième polémique fait son apparition concernant une affiche. l’idée vient d’un concours où participe l’ennemi du PR : l’observatoire de la laïcité. Gilles Clavreul et Laurent Bouvet tirent à boulets rouges sur cette illustration.

J’ai aussitôt une idée. Refaire la même affiche en dénonçant les dérives du printemps républicain pour cet article. ça donne ça

La jolie faute d’orthographe.

Faute d’orthographe..C’est de bonne guerre. Le dénommé Benj me vanne. Sauf que cette vanne dure maintenant depuis deux ans. J’ignore si vous réalisez le délire. Le seul argument du printemps républicain à mon encontre est une faute d’orthographe. Rien sur le fond de mes articles dénonçant la dérive couleur brune. il est si obsédé par ma personne qu’il en a fait sa photo de profil.

Vous remarquerez le langage viril du fameux Benj. Tout en finesse.
Personnellement je suis content, il passe le message concernant le printemps républicain.

Deuxième campagne de Doxxing.

De temps en temps, un compte twitter apparaît. SofiaiZbak, Izbaksofia. Il est suivi par les sympathisants du PR. Il est aussi apparu sous le nom de Rokhaya manméallokoi. Objectif : harceler Rokhaya Diallo. Ce compte anonyme est en lien étroit avec l’ancien préfet. Gilles Clavreul qui le retweete.

j’étais une fois de plus choqué par une intervention de Raphael Enthoven. Ce faux compte m’interpelle et cela donne ceci :

Flippant non ? le plus marrant est la suite. Dans ma grande bonté, j’aurai pu penser que ce dingue n’avait aucun rapport avec le PR. Un troll isolé me menaçant de doxxing mais il y a cet échange de tweets…

des délations au CCIF…aux islamistes…c’est fort quand même.

Donc on récapitule, je reçois une menace de doxxing. Le compte harceleur contacte un membre du printemps républicain Nicolazeminus qui dit connaitre mon identité et en même temps me traite de chialeuse. ok tout va bien.

La goutte d’eau

Plus récemment, Nicolas Hénin reçoit de nombreuses menaces de la fachosphère (article ici). Pour rappel, cet homme a été otage de l’état islamique. Je n’ose pas décrire les souffrances qu’il a du subir. Son témoignage est tout simplement bouleversant. Et là sur twitter, on me signale des tweets consternants du printemps républicain via le fameux Benj ainsi que Lunise Marquis. La question est simple. Nicolas hénin en pleine tempête d’extrême droite a t-il besoin d’avoir une autre polémique via le PR. ma réponse est non et je le fais savoir

Le tweet de Benj qui rajoutait une polémique avec la fachosphère.

Le pire est à venir avec cet échange qui remet en question l’honneur de Nicolas Hénin par Lunise Marquis.

J’exprime donc ma colère sur twitter. Pour rappel Benj et Lunise Marquis sont bloqués depuis de nombreux mois.

Harcèlement ciblé ? je raconte n’importe quoi ? voici mes propos :

Nicolas henin se prend des flots de trolls agressifs pour avoir dénoncé un appel au meurtre de gosses. qui se joint à la party ? un des faire-valoirs les plus actifs du printemps républicain qui ressort des tweets de trois ans. No comment. “

Effectivement, je suis en colère. Participer à la campagne de la fachosphère n’est pas la chose la plus intelligente et me reprocher de le dire en parlant d’harcèlement ciblé est totalement délirant. Lunise Marquis prétend ne pas avoir écrit de propos ignoble ? Et mon cul c’est du poulet. Matez ce tweet sur un homme qui a souffert en tant qu’otage de Daesh.

En même temps que Nicolas Hénin, le printemps républicain trouve une nouvelle cible, Stéphanie Lamy, Co-fondatrice du collectif Abandon de Famille – Tolérance Zéro!, consultante en communication collaborative et gestion de crise. Une fois de plus un message du fameux Benj qui ressort un tweet de 2014.

Sauf que cette fois ci, la clique du printemps républicain tombe sur un os et se retrouve confronté aux menaces de doxxing. Employer les mêmes méthodes pour dénoncer une meute de trolls. Je n’y avais pas pensé. Cela a très bien fonctionné. Observons la réaction de Gilles Clavreul.

Vous lisez bien ? maintenant remontez un peu plus haut et vous remarquerez que ce même Gilles Clavreul a retweeté un compte twitter qui à révélé mon identité. étonnant non ?
Maintenant regardons la réaction de Laurent Bouvet. C’est très beau.

Ok. On accuse sans fondement le pauvre printemps républicain. maintenant on remonte l’article et on regarde qui a liké un tweet m’accusant à tort d’harceler une femme. C’est Laurent Bouvet himself.
Regardons maintenant la réaction d’un compte printemps républicain très actif. Prêt ?

Holalala que c’est mal de dénoncer une personne. Les gens sont immondes. Remontons la timeline de ce twittos et on découvre avec surprise qu’il a lui même pratiqué le doxxing provoquant la fermeture d’un compte twitter (#oneradex)

Cet article est le reflet de mon expérience personnelle. Je n’ai jamais menacé , ni insulté quiconque. Mais le fait de ne pas être d’accord avec le printemps républicain a eu pour conséquences :

Insultes, comparaison à un nazi, connivences avec les islamistes, fausses accusations d’harcèlement, menaces de doxxing…etc…

Comme vous le constatez dans cet article, les sympathisants et membres du printemps républicain sont donc soutenus par les fondateurs du mouvement par des likes ou des retweets. Cette meute pense avoir tous les droits. Depuis les terribles attentats de 2015, ils sont en guerre derrière leurs écrans. Organisés via des discussions de groupe, ils se refilent les informations qui peuvent nuire à ceux qui n’ont pas la même opinion qu’eux. C’est un jeu très dangereux car ils ressemblent de plus en plus à la fachosphère. Pire, quand ils vont trop loin, ils n’ont pas vraiment le soutien de leurs mentors. La réponse de Gilles Clavreul ci dessous est à se tordre de rire.

Maintenant un simple conseil. Évitez de débattre avec ce mouvement. c’est une dépense d’énergie inutile et n’aboutira à rien. Il faut tout simplement les bloquer. Pour être tranquille, un principe est simple, il ne faut pas les nourrir.

Don’t feed the trolls

ps : cela sera le dernier article sur ce mouvement qui ne mérite aucune attention.

La naissance de Bobig


Avant 1990, je m’appelais Eric Marie. J’habitais encore dans le quartier de la Boissière , à Noisy le sec.  Avec mon appareil photo acheté grâce à un job d’été, je bidouillais des images avec de la peinture. Je les faisais ensuite développer en poster 50 x 70 cm.
Le resultat flattait l’œil. Avec le recul, cela ressemblait à du pauvre Andy Warhol mais à cette époque, je me considérais comme le nouveau Picasso. Je continuais donc sur cette voie, pensant révolutionner l’art contemporain.

En 1990, après un échec en histoire de l’art, je me retrouve embarqué au service militaire. Direction l’Allemagne. je ne vais pas trop insister en faisant le vieux vétéran mais l’armée a été très formatrice pour moi. J’ai appris à me bourrer la gueule à vitesse grand V et j’ai pu avoir la confirmation que les militaires étaient des cons.

Le seul point positif : la naissance de Bobig. Un surnom artistique m’a toujours manqué. Sans doute, l’influence des tagueurs que je fréquentais pendant les années lycée.
Je partais rarement en permission car j’ai très vite été dans le collimateur de la hiérarchie. Un vendredi, je peux enfin faire mon sac et prendre le train direction Paris. Au bout d’une heure de trajet, le train ralentit sans explication et stoppe dans la gare de Neustadt-Böbig

Mon année de langue allemande ne me sert à rien. J’ignore quand le train va repartir. Avec mes camarades, je commence à délirer sur le mot “Böbig”. je hurle le nom de cette station dans les compartiments. Bref je fais le con.

Pendant mon week-end, j’ai sorti crayon et stylo pour créer un personnage de bande dessinée : Le capitaine Böbig. 

En revenant dans la caserne, j’ai partagé les aventures de ce militaire bas du front. Le succès était tel que les lecteurs ont fini par m’appeler comme mon personnage.
Au bout de quelques mois, j’ai été viré à cause de mon comportement. On m’a fait partir comme un malpropre dans une caserne disciplinaire. J’ai encore le souvenir d’entendre le nom de Böbig hurlé de la part de mon petit fan club, attristé par mon départ. C’était décidé, je signerai mes artisteries avec Böbig.
Au fur et à mesure des années, les deux points au-dessus de la voyelle O ont disparu. De nombreuses artisteries sont signés de ce sobriquet.

Cela fait maintenant 28 ans que j’utilise ce surnom. Le temps passe à une vitesse folle.

Assassin’s Creed

Ce n’est pas une résolution, mais plutôt une envie. Depuis plus années ( environ 10 ans) je n’ai pas vraiment joué à d’autres jeux que “World of warcraft”. Bref j’ai loupé de nombreuses sorties. 2019, j’ai décidé de rattraper mon retard .

Je me plonge dans l’année 2007-2008 avec Assassin’s Creed premier du nom. le pitch est connu de tous . Ci dessous un extrait de wikipedia

je progresse doucement mais sûrement


L’histoire est axée sur Desmond Miles qui revit les actions de son ancêtre à l’aide d’une machine nommée « Animus ». Son aïeul Altaïr est un assassin d’élite agissant en Terre sainte à l’époque de la troisième croisade. Tombé en disgrâce, Altaïr doit exécuter plusieurs missions pour regagner son rang dans sa communauté. Le joueur contrôle librement le héros dans quatre villes (Damas, Jérusalem, Acre et Masyaf) à la recherche de ses cibles.

10 ans de retard pour constater que ce jeu est excellent. Découvrir Damas à cheval restera un très beau souvenir. Pour le reste, je me laisse guider entre assassinat et vol à la tire.

Damas, à l’époque de la troisième croisade.

De temps en temps, je posterai les captures écran de mes petits progrès.

Résolutions 2019

20102011201220132014201620172018…je me suis enfin débarrassé de cette putain d’année. C’est le petit moment pour prendre des bonnes résolutions. Assis confortablement sur mon siège, je me lance…

2019. je ne ferai pas une grande liste car mon objectif est tout simple. Je vais déguster chaque jour, chaque heure, chaque minute de ma vie ordinaire. Prendre mon temps pour créer des peintures avec mon nouveau projet, continuer à pondre des artisteries sur le blog officiel et retrouver le plaisir de créer , de partager, d’aimer et de vivre tout simplement.

Best of 2018

Après les années  20102011201220132014  – 2015  – 2016 –2017, c’est enfin mon top 2018. Huit ans de best of…Cela donne un peu le vertige.

On ne va pas y aller par quatre chemins. Cela a été l’année la plus difficile de ma vie. j’ai failli perdre un gosse et j’ai encore du mal à retrouver le chemin de la sérénité. Plonger dans mes archives 2018 est un exercice acrobatique car j’ai la sensation de replonger dans ce douloureux passé.

Niveau blog, l’année a aussi été merdique. Pas d’inspiration, un ton sérieux, aucune légèreté. J’espère modifier la direction en 2019.

Janvier : Trois ans après.
Février : Ma mère est une détective privé
Mars : le rapport de Gilou
Avril : Les tristes guignols
Mai : Les spams
Juin : Rien
Juillet : Rien
Aout : Rien
Septembre : L’épreuve
Octobre : Malik Bentalha à l’Olympia
Novembre : Cabu me manque…
Décembre : Les gilets jaunâtres