4000 km

Depuis 2016, j’ai donc parcouru 4000 km. j’ai toujours ce petit regret de ne pas avoir commencé plus tôt. le running m’a permis d’apprendre sur moi même, à surmonter des dures épreuves de la vie mais surtout à me maintenir en forme.
perte de poids, meilleur condition physique…il faudra juste veiller à mon alimentation et ça sera parfait.
4000 km…je me demande quelle destination je pourrais atteindre avec cette distance….

1000 km

je cours régulièrement depuis Mai 2016. Chaque année, j’essais d’atteindre un objectif : courir 1000 km par an.
Manque d’entrainement, blessures ou aléas de la vie, je n’avais jamais atteint cet objectif jusqu’à aujourd’hui.

comment ai-je pu atteindre cet objectif ? Premier point je suis passé de trois à quatre entrainements par semaine. Autre élément, j’ai pratiqué cardio et muscu plusieurs mois avant le confinement. Une coach qui m’a boosté en salle de sport et le résultat est là. Plus d’énergie et surtout plus de volonté pour une séance.
Bref, tout fier de cet objectif 2020…vivement 2021 pour de nouvelles aventures de running.

Marathon 2020

Après mon marathon en solo de 2019, j’ai eu envie de tenter l’expérience du marathon de Paris. Courir avec d’autres participants peut être un bon challenge. Inscription en Janvier, j’ai l’œil du tigre.

Mars 2020. Tout s’écroule. on rentre dans cette putain de pandémie mondiale. pas de running en Mars et Avril. Marathon annulé. l’absence de course pendant deux mois m’a démontré que le running était ma petite passion sportive. J’étais en manque.

Dés le 11 mai, je me suis lancé dans un plan d’entrainement Runtastic – Courir un marathon en 4h30. Je n’avais jamais osé les quatre séances par semaine mais la motivation était là.

Niveau chaussures, j’ai un peu merdouillé en choisissant des adidas avec un faible drop. Conclusion, des petites douleurs au talon m’ont gêné au bout de quelques séances. J’ai donc choisi les mizuno wave rider 23, puis pour le dernier mois et la course, les nike pegasus 37.

Pour rappel, en 2019, j’ai fait les 42 km en 5h10.

Samedi 30 août 2020. Sac préparé avec boisson et nourriture. pansements anti-ampoules. Je décolle avec de la musique dans les tympans. Du bon vieux hard rock et du métal.

Comme la dernière fois, je gère bien les 30 km, mais cette fois ci je cours plus vite. Mes jambes commencent à faiblir vers 31 km. Je ne veux pas craquer donc je me concentre sur mon souffle et ma foulée. Le retour vers la maison s’approche. je franchis la distance de 42,2 km.

Comme prévu par mon plan d’entrainement, j’ai fait 4h30. ( plus précisément 4 heures 29 minutes et 30 secondes) j’avoue que je suis très fier du progrès. Pour cette fin d’année, je vais travailler la vitesse sur de courtes distances et pourquoi pas améliorer encore plus mon record personnel.

On se donne rendez vous l’année prochaine pour le Bobig’s Marathon 2021.

Bilan running 2019

Le premier mot qui me vient à l’esprit , c’est le progrès. j’ai vraiment bien avancé durant cette année 2019.
Tout d’abord, j’ai enfin atteint les 42 km. 12 octobre 2019, armé de gourdes et de barres vitaminées, je me suis lancé en solo le long du canal de l’Ourcq. 5h12, pas trop satisfait du chrono mais l’objectif était de boucler la distance.

Progrès aussi dans la distance annuelle, c’est mon année la plus performante avec 892 km. L’explication est simple : j’ai été régulier avec trois séances par semaine, j’ai évité les petites blessures qui poussent à la pause et petite nouveauté , en plus du running , je fais des petites séances de sport en salle ( merci à Sabrina pour la motivation)
Cela se ressent tout de suite durant une course. Je souffre moins, j’arrive à gérer un peu mieux l’effort.

Autre nouveauté, participation pour la première fois à une course chronométrée Odyssea en octobre 2019. Le jour et la nuit par rapport à mes courses solo qui demandent finalement une plus grande volonté.
ici , on est entraîné par les autres coureurs…conclusion j’ai amélioré mon temps au 10 km.

Pour 2020, je vais tenter d’améliorer mon timing au 21 km avec mon entrainement en cours. J’aimerai aussi essayer quatre séances de running par semaine. et bien entendu refaire un marathon et participer à des courses officielles. Bref une année enrichissante et des projets sympas pour l’année prochaine.

2500 km

Trois ans de running, j’atteins enfin les 2500 km. Faire un petit bilan est assez facile. Je n’ai pas progressé vraiment en vitesse, mais surtout en plaisir. Je cours régulièrement trois fois par semaine. L’objectif étant toujours de faire la distance d’un marathon.

Equipement

Niveau godasse, je me suis vraiment cherché ces derniers mois. J’ai testé Asics, Nike, Kalenji pour finalement trouver la paire de pompes qui me convient : Adidas Ultraboost.

Je suis comme dans des petits chaussons confortables. Chaque foulée est agréable, je n’ai aucune douleur ou courbatures après une séance, ce qui n’était pas le cas avec la marque Asics par exemple.

Concernant la montre, je suis passé sans regret de la Tom Tom runner à la Garmin forerunner 235. Fini les problèmes de chargement de montre, la batterie de la montre Garmin tient la route et la synchronisation est nickel. L’affichage est plus clair et désormais j’arrive mieux à focus sur ma fréquence cardiaque que sur la tom tom runner que je trouve moins claire.

Niveau application, après avoir testé Runkeeper, Runtastic, je suis retourné à mon premier amour : Nike run club.
En 2016, Nike avait fait une mise à jour catastrophique qui m’a poussé à aller voir ailleurs. Aujourd’hui, je pense que les développeurs ont pris en compte les retours des utilisateurs. Interface précise, on a un regard global sur les activités.

Objectif

Normalement, si tout se passe bien, je vais atteindre la distance du marathon fin Septembre. J’ai appris à gérer et à respecter mon corps. En fait, trop enthousiaste, je faisais des séances trop intenses et cela avait pour conséquences des blessures et douleur répétitives. Je ne privilégie pas la vitesse, mais les bonnes sensations physiques et surtout cardiaques. Je vais continuer à apprendre à gérer la bonne foulée et sutout à prendre du plaisir…En avant pour les 5000 km.