les caricatures & moi

Depuis les terribles attentats de 2015, les caricatures de Charlie Hebdo font régulièrement la une des journaux. Encore aujourd’hui, des personnes sont tuées en leur nom. Comment en est on arrivé là ? sont elles le symbole de la liberté d’expression ou une simple fumisterie ? Pourquoi je ne suis pas Charlie depuis 1999 ? Pour attaquer le sujet, je suis obligé de passer par ma relation personnelle avec ce journal.

Mon père était un lecteur de Charlie Hebdo et Hara-kiri . Dans la France de la fin des années 70, avec trois chaines de télévision et une censure, ces deux journaux sont un vent de folie pour le gamin d’une dizaine d’années que je suis. C’est l’occasion de découvrir un humour gras et lourd et de découvrir des femmes nues. Jugez plutôt…

1982

J’ai 14 ans, Le professeur Choron, Cavanna et leur équipe m’éveille à la provocation puérile, à l’humour pipi caca. Bref à apprécier d’être bête et méchant. Alcool, sexe, haine de l’armée et de la police. Ce cocktail m’accompagne depuis cette époque. Hélas, cela ne pouvait pas durer indéfiniment. Charlie hebdo disparaît en 1982 dans un dernier éclat de scandale dans l’émission “droit de réponse” de Miche Polac. J’ai du mal à retrouver l’émission entière mais cela illustre le bordel monstrueux de Charlie Hebdo (un autre lien de l’émission ici)

Choron et les autres chient sur les jeunes, les vieux, les pauvres ,les riches et surtout sur l’extrême droite. Avec la présence de Jean Bourdier du journal d’extrême droite “Minute” (c’est l’extrait au dessus) Siné insulte le journaliste de “minute”, ne le laisse pas parler. Aucune compromission avec l’extrême droite. c’est violent, c’est anar et n’a rien à voir avec la liberté d’expression…mon père m’a laissé regarder l’émission en direct. Le lendemain, tout le monde en parle . Charlie Hebdo disparaît dans une belle odeur de scandale. Quand je serais grand je veux être comme eux. Bête et méchant.
En regardant l’émission, 38 ans plus tard, on devine quelques indices de tension entre Cavanna et Choron. Ce dernier n’avait aucun sens de la gestion et avait perdu pas mal de fric dans l’aventure Charlie première époque.

1991.

j’ai fini mon service militaire avec la confirmation que l’armée rend con. La même année sort le journal “la grosse bertha” Je retrouve avec plaisir Cabu, Siné, Wolinski et d’autres…Cette aventure est de courte durée.

1992 – 1995

Charlie hebdo sort de nouveau. On retrouve les mêmes plumes sans Choron…je suis un fidèle lecteur..les années passent, peu à peu, je me désintéresse du journal. J’ignore les raisons de la désaffection pour le journal. L’apparition d’un nouvel espace d’expression – internet – est sans doute une des pistes.

1999

Philippe Val milite en faveur d’une guerre de l’OTAN contre la Serbie dans le contexte de la guerre du Kosovo. D’un journal bête et méchant, teinté d’un bon fond antimilitariste, Charlie Hebdo appelle à la guerre . C’est la goutte d’eau, je décroche totalement de ce journal.

2006

L’affaire des  caricatures de Mahomet dans le journal danois Jyllands-Posten m’amène à m’intéresser à nouveau à Charlie Hebdo. Ce que je découvre me dérange.

1) le journal danois.

le Jyllands-Posten est un journal de droite conservatrice. Son passé n’est pas super glorieux. extrait de wikipedia :

“Jusqu’en 1938, il soutenait officiellement le Parti conservateur. Dans les années 1920 et 1930, le journal exprimait des opinions positives sur plusieurs partis et régimes fascistes européens

Depuis la rupture avec ce parti, le journal se définit comme indépendant de droite. Le journal est aujourd’hui de tendance libérale-conservatrice.”

bref Le Jyllands-Posten c’est l’équivalent danois de “valeurs actuelles” . En me rappelant l’intervention de Siné quand il disait “je ne serais pas désolé quand minute crèvera” , je réalise déjà le décalage entre Charlie hebdo d’avant 1982 et la seconde mouture. Peut on imaginer à cette époque une collaboration entre Jyllands-Posten et Charlie hebdo ? Je ne pense pas. La suite des événements va me faire douter de la nouvelle version de Charlie.

2) Les caricatures danoises

Extrait wikipedia ” Les « caricatures de Mahomet » sont les caricatures de douze dessinateurs parues le 30 septembre 2005 dans le quotidien danois Jyllands-Posten, en réponse à Kåre Bluitgen, un écrivain se plaignant que personne n’ose illustrer son livre sur Mahomet depuis l’assassinat de Theo van Gogh aux Pays-Bas le 2 novembre 2004.”

Donc, pour lutter pour la liberté d’expression, des dessins de qualité inégales paraissent dans le journal conservateur.

Soyons honnête, les caricatures son nulles et ne valent pas le coup de râler. Pourtant, le pire reste à venir avec la manipulation des islamistes. Devant les protestations de culs-bénits, principalement des ambassadeurs de pays à majorité musulmane, la communauté musulmane commence à protester. Rien de grave, on est habitué aux actions des intégristes de toutes religions. Mais le gros bordel va arriver avec l’imam Ahmad Abu Laban qui transmet les caricatures dans les capitales arabes. Les caricatures ne pétant pas loin, il se permet de rajouter trois dessins d’extrême droite. Mahomet affublé d’un groin de cochon, le prophète qualifié de pédophile et un musulman en prière sodomisé par un chien.

Là, ça va puer du cul car il y aura confusion entre les caricatures danoises et des dessins fachos. Le mal sera irréparable avec internet et la puissance de la propagande islamiste. La protestation deviendra mondiale pour aboutir au merdier que l’on connait. l’extrême droite et l’islamisme forment déjà un duo malsain.

3) les caricatures à Charlie Hebdo.

Philippe Val annonce que l’hebdomadaire satirique va publier le 8 février 2006 les caricatures de Mahomet« par solidarité et par principe ».
c’est à cet instant précis que j’ai commencé à me méfier. Mon père me dit souvent qu’avant de critiquer les autres, il faut avoir le cul propre. Lutter pour la liberté d’expression est hyper important mais il faut soi même être irréprochable.

Si on s’informe sur la liberté d’expression du Jyllands-Posten, ça coince dès avril 2003, jour où  un rédacteur en chef du journal a rejeté la publication de caricatures satiriques représentant Jésus-Christ. Son raisonnement? 
“Je ne pense pas que les lecteurs de Jyllands-Posten seraient satisfaits des dessins. Je pense qu’ils provoqueraient un scandale. C’est pourquoi je ne les utiliserai pas.”

Ouch ! on assume le choc. Vous la sentez l’hypocrisie ? donc pour les cathos, on s’autocensure mais pour l’islam, on fonce.

Je me pose souvent la question : Philippe Val, Caroline Fourest et toute l’équipe s’étaient ils informés sur le sujet ? opinion politique conservatrice du Jyllands-Posten, censure de dessins cathos et finalement réputation d’avoir fait un coup publicitaire avec des dessins merdiques…je n’aurais jamais la réponse.

A lire cet article

4) Le pognon

Ce numéro de Charlie Hebdo sera la meilleure vente de l’histoire du journal. Tiré à 160 000 exemplaires, il sera rapidement épuisé. À l’époque, Charlie Hebdo avait vendu 600.000 exemplaires, contre 60.000 habituellement.
Il faut dire que contrairement aux caricatures danoises, le dessin de Cabu est topissime.

Pour un journal qui souffre régulièrement de mauvaises ventes, ce tirage est une aubaine. Niveau ambiance sur la gestion de l’argent sous la direction de Philippe Val, je vous conseille la lecture de “mohicans” de Denis Robert. La liberté d’expression c’est bien, gagner du pognon c’est mieux.

5) Charlie Hebdo et la liberté d’expression

Après l’affaire des caricatures qui a offert une aura de respectabilité à l’ancien saltimbanque Philippe Val, ce dernier s’oriente de plus en plus vers des médias mainstream comme Radio France. Cette quête d’une autre image va aussi de pair avec une gestion du personnel de Charlie hebdo de plus en plus intolérante qui éclatera avec l’affaire Siné, accusé d’antisémitisme pour une chronique acerbe sur le fils de Nicolas Sarkozy. Philippe Val sera désavoué par les prudhommes mais reconnu par le pouvoir qui, avec l’arrivée de Sarkozy, lui offre la direction de France Inter où il virera le journaliste Frederic Pommier qui a osé citer Siné hebdo sur l’antenne, ainsi que les humoristes Stéphane Guillon et Didier Porte. La liberté d’expression en prend un coup dans la gueule. D’ailleurs , lors de son passage à France Inter, Philippe Val sera aussi épinglé par les prudhommes ainsi que les journalistes de la radio.

Le 17 juin 2010, les journalistes de France Inter votent à la majorité une motion contre Philippe Val. Ils expriment leur « colère face aux choix et aux méthodes de Philippe Val ». Ils s’inquiètent notamment de « l’ampleur des changements projetés et considèrent qu’à ce jour le lien de confiance indispensable entre la rédaction et la direction a été rompu. »

Bref, niveau liberté d’expression Charlie Hebdo, via Philippe Val, est du même niveau que le journal danois. C’est à géométrie variable.

2011. Le journal Charlie Hebdo sort “Charia hebdo” numéro spécial dont le rédacteur en chef est le prophète. les ventes explosent à nouveau. J’ai sans doute moins de nuance qu’aujourd’hui, j’écris un article où j’explique qu’il s’agit encore d’un coup de communication, avec une fixette sur l’islam, pour remplir les caisses.

A lire cet article

6) L’attentat & le roman national

4 ans après l’attaque au cocktail molotov, janvier 2015. Les héros de mon enfance tombent sous les balles. Pour des dessins. Le choc est terrible. je suis effondré et encore de nos jours, je peux chialer en écoutant ou lisant des témoignages du drame.
J’ai à la fois une culpabilité d’avoir critiquer ce journal et une colère avec l’injonction d’être Charlie ou pas. Pour cette dernière raison et d’autres plus personnelles, je ne participe pas à la manifestation du 11 janvier.

A partir de ce drame, Charlie Hebdo est sacralisé. Quiconque critique la ligne éditoriale devient un islamo-gauchiste.
Pire, même les propos prononcés avant les terribles attentats reviennent sur le terrain médiatique pour accuser autrui du pire. Exemple ici avec Pascal Bruckner. On se pince.

Comme on l’a fait pour les zoo humains, Sétif en 1945 ou d’autres faits de notre histoire, la France efface et crée de toutes pièces un roman national où des chevaliers blancs luttent pour la liberté d’expression en publiant des caricatures. Tout est oublié, des manipulations du journal conservateur danois au comportement de Philippe Val à la tête du journal…tout est effacé. Tignous moins payé car il avait des désaccords avec la ligne éditoriale… Pouf ! tout a disparu de la mémoire collective.

Maintenant, on voit les cons utiliser Charlie hebdo comme argument ultime. On essaie de défendre un point de vue, on nous balance les morts de la rédaction. Utilisation honteuse d’un drame pour faire de la politique.

Mieux, caricatures et journal sont repris joyeusement par l’extrême droite. Charlie Hebdo aura beau pondre des communiqués, le mal est fait. il suffit de trainer sur les réseaux sociaux.

On fait comment ? Rien, on est dans la merde.
Tout comme la bataille de Poitiers, Charlie Hebdo est devenu un mythe utilisé à des fins politiques. il a créé des impostures comme la polémiste Zineb el Rhazoui. Il a permis à Philippe Val ou Richard Malka de devenir les défenseurs de la laïcité et de la république. Charlie Hebdo est même exploité par d’anciens socialos proche de Manuel Valls, utilisant le drame pour trouver des postes au gouvernement ou de donner leur avis à propos de tout et n’importe quoi sur CNEWS.
Si on reprend la chronologie des caricatures, on se rend bien compte que l’on subit depuis des années une manipulation malsaine du duo des dingues de l’extrême droite et de l’islamisme. La mort de Samuel Paty en est la preuve (lire l’article).
Ces derniers jours, je ne déborde pas d’optimisme. mais il faut continuer à dire que l’on ne doit pas tuer suite à des caricatures, éviter les pièges des islamistes et des fachos, contourner les manipulations politiciennes de la gauche et de la droite, Il faudra beaucoup de temps et de patience et surtout de pédagogie, pour retrouver un climat serein en France.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.